Évoluer ensemble

Évoluer ensemble
Évoluer ensemble

J’aimerais qu’il arrête de fumer. J’aimerais qu’elle cesse de me harceler. Je souhaiterais qu’il se rende plus utile à la maison. Je souhaiterais qu’elle cesse de m’interrompre quand je parle.

Avec le temps, de telles pensées peuvent se transformer en rancune et mettre à mal une relation. C’est le constat du Dr Gary Chapman, conseiller conjugal. Il propose une approche simple et efficace pour gérer les petites habitudes irritantes au sein du couple et qui peuvent créer de réelles barrières à l’épanouissement commun.

Comment renverser la situation une fois pour toutes ? Cette méthode en trois étapes vous permettra de négocier des changements avec votre conjoint sans querelles ou manipulations. Des bases solides pour un nouveau départ !

Écrits résolument à l’attention des couples, les Petits Guides Chapman fourmillent de conseils pratiques pour faire grandir votre relation.

Évoluer ensemble, Gary Chapman, Editions Farel, 2010, 10 €

Table des matières :

  • Introduction
  1. Prendre un bon départ
  2. Découvrir la puissance de l’amour
  3. Solliciter des changements
  • Épilogue
  • Pensées à retenir
  • Comment amener son conjoint à changer sans le manipuler ?
  • Ce que j’aimerais que ma femme change
  • Ce que j’aimerais que mon mari change
  • Notes

À découvrir aussi :

Gagner ensemble
Gagner ensemble
L'arrivée des enfants
L’arrivée des enfants
Le couple et la belle-famille
Le couple et la belle-famille
Amour et sexualité
Amour et sexualité
Publicités

Un commentaire sur « Évoluer ensemble »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s